Le saviez-vous ? Les technologies savent comment répondre, mais pas comment interroger. Tel est le constat de Marshall McLuhan, il y a plusieurs années, lorsqu’il a étudié le sujet de l’éducation par rapport aux nouveaux médias. Si c’est une réalité, cette réflexion est d’autant plus importante qu’elle induit l’émergence de nouvelles postures chez les élèves et les professeurs (engagement, manque de curiosité, appétence ou refus des solutions numériques …) et soulève de nouvelles interrogations chez les industriels de l’Edtech qui développent des outils innovants pour l’enseignement qui savent plus répondre que questionner.

La méthode interrogative

Prenons comme exemple les moteurs de recherche. Il est vrai que vous pouvez tout trouver sur Google, mais seulement si vous savez comment poser la question correctement. Et comment peut-on poser une question si on n’y a pas réfléchi au préalable, si on ne prend pas l’habitude de se poser des questions ou encore si on n’a pas compris que telle ou telle formulation rend plus pertinent la recherche ?

Utiliser le questionnement en alternant en classe la prise de parole, l’écoute et les questions orientées du professeur permet de guider l’apprenant à découvrir ses connaissances par lui-même, à valider l’assimilation d’autres savoirs par ses propres recherches ou par les réponses fournies par ses camarades. De plus, il faut une forte curiosité pour pousser un jeune apprenant à faire une recherche ou prendre l’habitude de le faire parce qu’on le fait régulièrement en classe. Encourager la curiosité des élèves est une tâche fondamentale dans l’apprentissage d’aujourd’hui. Nous mettons entre les mains des élèves des outils essentiels qui peuvent offrir une réponse à toute question, mais l’essentiel demeure d’éveiller leur curiosité et de leur expliquer comment trouver la réponse à la question. C’est pour cela que le logiciel Promethean ActivInspire est autant utilisé en classe car il répond pleinement à ses deux attentes : favoriser ses connaissances par le questionnement et stimuler la curiosité.

ActivInspire permet en effet aux professeurs de créer des séquences pédagogiques structurées, explicatives et très interactives grâce à sa large variété d’outils et de fonctionnalités qui suscitent la curiosité chez les élèves par des activités, des exercices et de leçons très diversifiés. Par le bouton ClassFlow intégré dans le logiciel, des sessions de questionnement (quizz, sondages, questions ouvertes ou fermées, questionnaires…) sont mis en place en quelques clics amenant les élèves depuis leurs équipements mobiles (ordinateurs, tablettes, classe mobile…) à valider des réponses rapides et successives en fonction de leurs connaissances ou par déduction.

La pédagogie interrogative, soutenue par des solutions numériques éducatives spécifiquement développées en ce sens, comme le logiciel Promethean, encourage les jeunes à se poser des questions, à chercher en comprenant que s’interroger et trouver des réponses est la base de toute réflexion.

La curiosité dans la pédagogie

Les neurosciences montrent que si l’on peut lier l’apprentissage à des émotions positives, c’est-à-dire la surprise, le bonheur, la joie, on stimule ce que Berlyne, en 1960, appelait la « curiosité épistémique ». En d’autres termes, le système dopaminergique est stimulé et l’apprentissage est lié à un processus de récompense basé non pas sur des gratifications externes, comme une bonne note, mais sur une émotion de bonheur personnel, une satisfaction d’une curiosité assouvie.

C’est dans cette démarche de stimulation et de plaisir que l’ActivPanel Elements Series et ses applications ont été développés. Intuitif pour faciliter les manipulations et ludiques avec les apps Spinner, Temporisateur, Annoter qui se superposent à tous supports éducatifs. L’ActivPanel est essentiel également pour un travail de cocréation en classe entière ou des activités en groupe. Il favorise par ses applications et ses outils, notamment la fonctionnalité « multifenêtres » qui aide à travailler à plusieurs documents à la fois, la collaboration entre les élèves et la mise en pratique de notions justes acquises pour une meilleure assimilation des savoirs.

Collaboration numérique et travail en groupe.

Les travaux récents en neuro-éducation ont montré que les élèves apprennent également beaucoup en regardant leurs coreligionnaires en train d’apprendre mais aussi en travaillant en groupe élèves.

Cette méthode appelée « apprentissage par procuration » a été un élément fondamental dans la création de l’ENI Promethean. Il se devait d’être plus qu’un outil numérique complémentaire à la classe comme les tablettes élèves ou les ressources clés en main mais bien l’élément numérique centrale de la classe, celui qui favorise la convergence et l’interaction des matériels et des usages pédagogiques pour une approche plus éducative et plus efficiente. Le Tableau blanc a été conçue dans ce sens favorisant à la fois la méthode interrogative qui permet aux participants de découvrir par eux-mêmes des contenus nouveaux mais aussi le travail collaboratif. L’enseignant peut par exemple transmettre un savoir à travers des questions guidant les élèves à réfléchir et à trouver des réponses pertinentes. L’annotation simple et spontané sur le Tableau blanc, c’est-à-dire sur une page infinie, permet d’afficher, de personnaliser, d’organiser et de conserver instantanément les réponses fournies par les élèves lors du d’un débat de classe une activité collégiale de brainstorming. Reformuler, s’exprimer et classer les idées tout en maintenant l’attention devient facile au point d’assurer une bonne compréhension mutuelle et incite chaque élève à aller jusqu’au bout de leurs pensées et au-delà des réponses standards.

Impliquer les élèves et maintenir l’attention avec le numérique

Nous l’avons compris, la curiosité aiguise l’intelligence et l’énergie physique et mentale mais l’attention et l’implication des élèves dans leurs apprentissages peuvent vite se dissiper si l’apprenant « s’évade » par une distraction autre, un ailleurs onirique ou une solution numérique qui accaparent toute son attention. Là encore, la participation active et concrète de la transmission du savoir reste indispensable à l’acquisition personnelle de cette notion et peut se faire avec des solutions conçues pour soutenir la pédagogie immersive.

Le Créateur d’activités dans ActivInspire invite les élèves à s’entrainer et mettre en pratique ce qu’ils viennent d’apprendre par des activités créées en un clic. Ces activités interactives (mots mêlés, mots croisés, frises chronologiques, memory, etc.) peuvent être élaborées par un groupe d’élèves, dans une démarche de revalorisation des savoirs chez l’apprenant en testant eux-mêmes leurs connaissances et pour une correction active tous ensemble par la suite.

Autrement dit, la co-présence physique, incarnée par les élèves et les professeurs impliquent pleinement la classe dans l’apprentissage actif et interrogatif, parce qu’elle participe, soutenue par les solutions numériques éducatives, au bien-être et à l’implication de chacun et renforce le « capital émotionnel », élément clé d’un bon apprentissage numérique.

 

Pour découvrir nos solutions numériques, contactez-nous pour mettre en place un démonstration virtuelle de l’ActivPanel et de l’écosystème éducatif Promethean.