Au cours des derniers mois, de nombreuses écoles ont été fermées temporairement pour assurer la santé et la sécurité des élèves, du personnel et du corps enseignant, mais l’enseignement n’a pas complètement cessé. La continuité pédagogique a été assurée par des professeurs confinés chez eux pour des élèves à la maison. Les écoles françaises se sont temporairement adaptées, pour surmonter le choc de la crise et surtout pour aider les élèves à apprendre de chez eux.

Alors, qu’avons-nous appris lorsque les écoles étaient fermées ?

Nous avons appris que l’enseignement à distance a ses inconvénients, que le numérique a été un pilier pour continuer d’assurer l’apprentissage et l’instruction des élèves mais aussi que la salle de classe reste le lieu idéal pour engager un apprenant dans son apprentissage.

En apprenant de chez soi, les élèves français ont soudain eu beaucoup plus de responsabilités dans leur propre instruction et un isolement difficile à surmonter. Ce nouveau sens de l’autonomie et de la motivation des élèves leur ont permis d’acquérir de nouvelles compétences et les ont encouragés à jouer un rôle plus actif et plus conscient de leur propre valeur dans le processus d’apprentissage.

La communication directe entre les élèves et les enseignants étant limitée, l’importance des projets d’apprentissage indépendants est apparue clairement. Donner aux élèves la possibilité de gérer un projet et de le mener à bien dans un délai déterminé les ont aidés à développer des compétences qui leur seront essentielles tout au long de leur vie professionnelle.

Cependant, le fait que la majorité des élèves apprennent à la maison n’est pas idéal pour un certain nombre de raisons et un certain nombre d’élèves. L’éducation est une expérience sociale et les compétences interpersonnelles que les élèves développent sont tout aussi importantes que leurs résultats scolaires. Si des technologies telles que les visioconférences permettent une certaine interaction, rien ne remplace le temps passé en classe ou même à jouer entre les cours.

Un autre inconvénient majeur du soutien à l’apprentissage à domicile est son impact sur la charge de travail des enseignants. De nombreux enseignants ont estimé qu’ils devaient créer de nouvelles ressources pour l’apprentissage en ligne tout en s’adaptant à la situation sur le plan personnel, ce qui nuit à leur bien-être.

Les solutions numériques éducatives telles que l’ActivPanel Promethean ont réduit cette charge pour certains enseignants. Ceux qui utilisaient ActivInspire dans leurs écoles, par exemple, pouvaient profiter de l’enregistreur d’écran d’ActivInspire pour adapter rapidement les leçons existantes en courte vidéo, en capturant à la fois la voix et les actions à l’écran.

L’une des principales leçons que nous pouvons tirer du passage temporaire à l’enseignement à distance est l’importance d’adapter les ressources existantes aux nouvelles situations. En investissant dans des solutions numériques efficaces, les écoles peuvent s’assurer que leurs enseignants disposent des outils dont ils ont besoin pour offrir des expériences d’apprentissage intéressantes dans différentes situations.

Les enseignants doivent encore encourager les élèves à maintenir les compétences qu’ils ont acquises en apprenant à la maison et continuer à proposer des activités basées sur des projets. Ainsi, les élèves peuvent continuer à développer leur sens des responsabilités et à affiner leurs compétences en matière de gestion du temps et de résolution de problèmes. En faisant confiance à leurs élèves, les enseignants peuvent les préparer au mieux à un monde professionnel en rapide évolution.

Alors que les écoles ont été fermées, l’importance de la technologie a été renforcée – mais aussi l’importance de l’aspect social de l’éducation. Les relations entre les élèves et les enseignants, et entre eux, sont au cœur de tout système éducatif.