« Chers élèves, une nouvelle année commence, et je vais donc vous demander toute votre attention pour que nous débutions cette rentrée dans les meilleures conditions. Allo ? … Est-ce que vous m’entendez ? … Et là, est-ce que vous me voyez ? … » 

Voilà ce qu’il faut absolument éviter lorsque l’on prévoit de donner un cours en visioconférence. Que votre public soit une classe de jeunes enfants, d’adolescents ou même d’adultes en formation, si votre cours en ligne débute avec des ennuis techniques, vous risquez de perdre leur attention, et donc la concentration nécessaire pour leur apprentissage.

Heureusement, il n’est pas difficile d’adopter dès maintenant les bonnes pratiques pour éviter une telle situation. Grâce à notre expérience dans l’enseignement numérique et aux nombreux retours de nos partenaires, nous avons identifié cinq conseils qui vont vous permettre de donner des cours en ligne avec succès.

1. Préparer son cours

Tout comme vous n’iriez pas en classe sans avoir préparé votre cours, vous devez avoir préparé votre classe en visioconférence également. Pour cela, il faut savoir s’adapter à votre public, mais aussi à la matière que vous enseignez. Par exemple, un professeur d’arts plastiques aura plus souvent recours au partage d’écran pour montrer des images numériques qu’un professeur de mathématiques qui, lui, utilisera plutôt un écran interactif pour écrire des formules.

Comment faire un cours en visioconférence implique avant tout de se poser les bonnes questions : quel est le thème de la leçon ? Quel message les élèves doivent-ils retenir ? Quels exercices exécuter ? Quels supports utiliser pour animer au mieux sa classe virtuelle ? etc. 

Tout aussi important, préparez en amont le déroulement de la classe : 5 minutes de présentation au début, puis 30 minutes de cours, 10 minutes de questions, et 15 minutes de débat pour conclure… Cet agenda vous aidera à éluder les moments de pause, beaucoup plus gênants en virtuel qu’en présentiel. De plus, ces séquences courtes participent à l’engagement des élèves, qui avoisine plus souvent les 15 minutes que les 30 minutes.

2. Préparer sa classe virtuelle

Cette étape se divise en deux parties : l’une physiquement tangible et perceptible, l’autre plus numérique. 

Ce n’est pas parce que les élèves ne se trouvent pas directement en face qu’il faut négliger sa tenue : continuez donc à vous habiller normalement. De plus, la pièce au sein de laquelle vous réaliserez votre visioconférence doit devenir votre classe. Ainsi, mettez à l’écart toute décoration trop personnelle et affaires qui traînent afin que rien ne vienne perturber l’attention de votre audience durant votre cours en ligne. Pensez également à avertir les personnes vivant avec vous de ne pas vous déranger durant les heures de classe.

Astuce : n’oubliez pas l’éclairage. Votre visage doit être bien éclairé à tout moment. Une source de lumière que vous contrôlez sera plus efficace qu’une lumière naturelle provenant d’une fenêtre.

Une fois que votre bureau est prêt pour la visio, vous devez préparer votre second bureau : celui de votre ordinateur. Vous serez sans doute amené(e) à partager votre écran : aucun autre document que celui de la leçon du jour ne doit y être visible. Rangez vos documents personnels dans des dossiers, fermez votre navigateur internet et coupez les notifications de votre appareil. Nous ne sommes jamais à l’abri d’un bébé qui rentre dans la pièce, mais au moins, ça ne sera pas votre fond d’écran d’ordinateur.

Faire cours en visioconférence implique une préparation et des logiciels que l’on maîtrise.

3. Utiliser du matériel fiable

Aucun élément de votre installation de visioconférence ne doit être laissé au hasard. Élaborez une checklist de votre matériel pour cours en ligne que vous devrez vérifier avant chaque intervention. Vous pouvez vous inspirer de la nôtre :

  • Ordinateur : il doit être branché sur secteur et posséder les dernières mises à jour informatiques.
  • Microphone : il doit être correctement branché et configuré de manière à atténuer les bruits ambiants, mais pas la voix.
  • Caméra : elle doit être correctement branchée, solidement fixée, avec un plan bien éclairé et suffisamment large pour continuer à vous filmer même si vous vous déplacez. Une astuce simple et efficace consiste à utiliser un trépied pour fixer votre webcam, c’est d’ailleurs la solution que nous avons retenue pour notre kit d’apprentissage en distanciel.
  • Connexion internet : si possible, branchez directement votre ordinateur à un câble Ethernet plutôt qu’en WiFi, la connexion sera plus stable et vos élèves auront moins d’interférences et de micro-coupures.
  • Logiciel pour donner des cours en ligne : le logiciel fonctionne-t-il correctement et possède-t-il la dernière version ? Est-il adapté pour donner des cours en visioconférence gratuits ? Vous devez suffisamment maîtriser ce logiciel pour faire des partages d’écran, donner ou couper la parole, et ajuster rapidement les réglages si nécessaire. Un logiciel comme ActivInspire vous permet de donner facilement des leçons numériques interactives, ce qui garantit des cours dynamiques avec vos élèves.
  • Tableau interactif : l’écran numérique interactif, tel que l’ActivPanel, doit être bien visible à la caméra pour que vos dessins et schémas apparaissent clairement. Vous pouvez aussi utiliser une ardoise, plus petite mais plus facile à manipuler devant une webcam. 

Plus vous maîtrisez les outils que vous utilisez au quotidien, moins vous y ferez attention et plus votre enseignement par visioconférence paraîtra naturel et fluide. 

4. Débuter correctement son cours

Soigner son introduction est essentiel, car c’est souvent pendant ces premières minutes que l’attention des élèves est la plus fragile. Dès le début du cours, saluez vos élèves et n’oubliez pas de sourire. Rappelez les règles que vous avez mises en place, par exemple pour la prise de parole. Puis, présentez le fil conducteur du jour. En fonction de votre public, il peut être intéressant de glisser quelques références pour stimuler la curiosité et garantir la concentration tout au long de la session.

5. Faire cours comme si vous étiez dans la même pièce

Ce conseil s’associe d’une certaine manière à celui du matériel. En distanciel, il est plus compliqué pour les élèves de s’impliquer totalement dans le cours, car l’écran représente une barrière. Votre ordinateur, votre tableau interactif, votre caméra et votre micro doivent donc être installés afin de faciliter l’affranchissement de cette séparation, et votre comportement doit être le plus authentique et naturel possible.

Accompagnez les gestes à la parole, pensez à regarder souvent en direction de vos élèves et n’hésitez pas à les interpeller pour vérifier qu’ils vous écoutent toujours. Exactement comme en classe.

Conseil bonus : enregistrer la session

Nous ne pouvions pas passer à côté de ce dernier conseil, tant il peut vous faciliter l’enseignement sur le long terme : enregistrez chacun de vos cours en visioconférence. Selon les classes, il peut être pertinent de diffuser la vidéo en ligne. Les étudiants pourront alors la visionner à nouveau afin de mieux assimiler le cours. Mais le principal intérêt de cette pratique consiste à isoler certains passages, dans le but de créer des vidéos courtes dédiées à un sujet.

Par exemple « Savoir appliquer le théorème de Pythagore en 2 minutes », ou encore « Comment utiliser un logiciel pour donner des cours en ligne ? » Si le montage vidéo ne vous fait pas peur, vous pourrez même vous constituer une bibliothèque personnelle de mini vidéos que vous pourrez utiliser lors de vos prochains cours.

 

Vous connaissez désormais nos meilleures astuces pour donner des cours en ligne et anticiper le moindre inconvénient technique. Bien préparer sa visioconférence, utiliser du matériel fiable que l’on maîtrise, et toujours favoriser l’interaction avec ses élèves. À vous de faire cours !

Pour en savoir plus sur les logiciels de création de leçons en ligne de Promethean et sur nos produits pour les cours en visioconférence, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

 

Lire plus d’articles sur le même sujet :